Prendre un rendez-vous

Veuillez sélectionner un formulaire valide

Est-ce que ma douleur est normale ou non?



Éléments à considérer pour évaluer votre douleur

L’une des questions qu’on se fait poser souvent est : Est-ce que ma douleur est normale ou est-ce que je devrais consulter un professionnel? Voici des éléments à considérer pour évaluer si votre douleur doit être évaluée par un pro!

Qu’est-ce que la douleur?

Premièrement, il faut comprendre que la douleur est un message que votre système nerveux vous envoie. C’est votre corps qui vous parle. La sensation de douleur vient du fait que votre corps perçoit un danger. La douleur est donc un phénomène complexe qui est influencé par plusieurs facteurs : la blessure physique comme tel, votre niveau de stress et d’anxiété, votre état de fatigue, vos expériences passées de blessures, etc.

Le mécanisme d’apparition de la douleur

Ce qui est normal, c’est de ressentir une douleur après un traumatisme physique (exemples : après avoir reçu un coup, avoir fait une entorse, s’être fait une coupure) ou après avoir fait une activité à laquelle vous n’étiez pas habituée ou si vous avez exagéré et que vous en avez fait trop, trop vite.

Ce qui est moins normal et qui nécessite de voir un professionnel de la santé, c’est si une douleur apparaît sans raison. C’est encore plus vrai si cette douleur est constante ou qu’elle augmente en intensité avec les jours.

La localisation de la douleur

Une douleur de type «globale» ou une sensation de courbature à plusieurs muscles post-entraînement est habituellement normale et même souhaitable. En effet, elle suggère que vos muscles s’adaptent et la bonne nouvelle, c’est qu’ils seront en mesure de mieux tolérer un stress équivalent la prochaine fois.

Toutefois, une douleur assez précise, d’apparition subite, qui persiste plusieurs jours est une douleur qu’on peut qualifier d’«anormale».

La durée de la douleur

Un inconfort qui persiste entre 30 minutes et 1h après votre activité peut être considéré comme «normal» s’il diminue ensuite avec le repos et ne revient pas les jours suivants.

S’il persiste plus d’une heure après une activité physique, il peut être considéré comme une douleur anormale. Mais pas de souci, celle-ci est souvent simplement un indice que vous avez mal dosé votre activité et la durée sera augmentée à quelques jours, ce qui peut être tout à fait normal.

Une douleur qui est constante (elle est toujours présente depuis plusieurs jours et ce sans période d’accalmie) nécessite l’évaluation d’un professionnel de la santé. Tout comme une douleur progressive qui augmente de jour en jour.

Le niveau d’atteinte fonctionnelle que cause votre douleur

Une douleur n’est pas inquiétante lorsqu’elle ne vous incommode pas au quotidien et qu’elle est associée aux caractéristiques d’une douleur normale mentionnées plus haut.

Une douleur nécessite l’aide d’un professionnel de la santé si elle vous limite au quotidien, vous empêche d’être fonctionnel ou d’effectuer certains gestes, activités, sports ou loisirs.

Douleur

Quand dois-je m’inquiéter de ma douleur ?

Il est fortement recommandé de consulter si :

Vous souffrez d’une douleur qui est constante, d’une douleur qui progresse ou d’une douleur qui est accompagnée de certains signes et symptômes tels que des paresthésies, des étourdissements, une faiblesse.

À noter qu’une douleur qui vous est inhabituelle, surtout si elle est d’apparition insidieuse (sans raison valable), vaut la peine d’être investiguée. Une douleur qui vous réveille la nuit est également considérée “anormale”. Si vous avez plusieurs de ces signaux d’alerte, alors un rendez-vous avec un professionnel de la santé est très important.

Quels sont les facteurs qui influencent la douleur?

La douleur peut être influencée par plusieurs facteurs, notamment :

  • Des problèmes physiques tels que des déséquilibres musculaires ou chimiques peuvent aggraver la douleur.
  • Les émotions, comme le stress ou la tristesse, peuvent également intensifier la douleur.
  • L’environnement joue un rôle : la lumière vive ou le bruit peuvent rendre la douleur plus difficile à supporter.
  • Le mode de vie, incluant l’alimentation, l’activité physique et le sommeil, peut avoir un impact sur la douleur.

En comprenant ces aspects, on peut mieux gérer la douleur en adoptant des stratégies adaptées à chaque situation.

Comment apprendre à gérer la douleur?

Apprendre à gérer la douleur est une démarche qui demande de la patience et de la persévérance. Voici quelques conseils pour développer des stratégies efficaces de gestion de la douleur :

  1. Éducation : Informez-vous sur les différentes méthodes de gestion de la douleur. Comprenez comment fonctionne la douleur et quelles sont les approches qui ont fait leurs preuves pour la soulager.
  2. Techniques de relaxation : Apprenez des techniques de relaxation comme la respiration pleine conscience, la méditation ou le yoga. Ces méthodes peuvent aider à réduire le stress et à diminuer la perception de la douleur.
  3. Activité physique adaptée : Restez actif dans la mesure du possible, en choisissant des activités qui ne provoquent pas de douleur excessive. L’exercice régulier peut contribuer à renforcer les muscles et à améliorer la gestion de la douleur à long terme.
  4. Gestion du stress : Trouvez des moyens efficaces de gérer le stress au quotidien. Le stress chronique peut aggraver la douleur, donc prendre des mesures pour le réduire peut être bénéfique.
  5. Support social : N’hésitez pas à partager vos sentiments et vos expériences avec vos proches ou un groupe de soutien. Le soutien social peut jouer un rôle important dans la gestion de la douleur en offrant un soutien émotionnel et des conseils pratiques.
  6. Consultation médicale : Enfin, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé spécialisé dans la gestion de la douleur si vous avez des difficultés à gérer votre douleur malgré vos efforts. Un professionnel pourra vous aider à élaborer un plan de traitement adapté à vos besoins. Ce professionnel peut aussi vous aider sur la composante physique de votre douleur (thérapie manuelle, aiguilles sèches, exercices et conseils)

En intégrant ces conseils dans votre quotidien, vous pouvez progressivement améliorer votre capacité à gérer la douleur et à maintenir une meilleure qualité de vie.

 Pourquoi la douleur ne part pas?

La persistance de la douleur peut être attribuée à plusieurs facteurs interreliés, nécessitant une compréhension approfondie pour une gestion efficace. Par exemple, les causes sous-jacentes non traitées, telles que les blessures non guéries ou les troubles musculo-squelettiques chroniques, peuvent maintenir la douleur. De plus, la sensibilisation de votre système nerveux, les facteurs psychologiques comme le stress ou les problèmes de santé mentale, ainsi que les habitudes de vie inadaptées, contribuent à sa persistance.

Enfin, la complexité de la douleur, qui implique des aspects physiques, émotionnels et sociaux, nécessite une approche globale pour une gestion efficace. En comprenant ces éléments, des stratégies personnalisées peuvent être développées pour réduire la persistance de la douleur et améliorer la qualité de vie.

Comment soulager la douleur après le sport?

Après une activité sportive, la gestion de la douleur et de l’inconfort est cruciale pour favoriser une récupération optimale.

Voici quelques recommandations pour soulager efficacement la douleur post-entraînement (douleur et courbatures qui sont souvent tout à fait normal) :

  • pratiquer des étirements doux pour détendre les muscles sollicités;
  • faire une séance d’exercice aérobie à basse intensité pour activer la circulation;
  • favoriser un retour graduel au calme. 

Accorder à votre corps des périodes de repos adéquates entre les séances d’entraînement intenses est aussi très important., Envisager seulement l’utilisation d’anti-inflammatoires sur avis médical lorsque vous avez de la difficulté à gérer votre douleur et que celle-ci est handicapante pour votre qualité de vie.

L’application de glace sur les zones douloureuses n’est pas recommandée, à moins que vous ayez de la difficulté avec la gestion de votre douleur. La glace aura seulement un effet analgésique à court terme. Enfin, consulter un professionnel de la santé spécialisé si la douleur persiste ou s’aggrave. En combinant ces approches, vous pouvez optimiser votre récupération après l’effort physique et minimiser les douleurs associées à votre activité sportive.

Il est important de comprendre qu’un seul élément isolé est souvent insuffisant pour déterminer s’il s’agit d’une douleur normale ou non, le portrait global de votre condition est à considérer et peut demander l’analyse d’un professionnel.

Si une douleur vous inquiète ou handicap votre fonction au quotidien et votre qualité de vie, alors n’hésitez pas à venir bénéficier d’une prise en charge par l’un de nos professionnels de la santé PCN!


Articles similaires