Prendre un rendez-vous

Veuillez sélectionner un formulaire valide

Tout savoir sur le torticolis congénital



Torticolis congénital

Le torticolis congénital n’est pas dangereux en soi, mais il peut entraîner d’importants problèmes de développement pour votre bébé s’il n’est pas traité. La bonne nouvelle: il se traite très bien en physiothérapie!

Qu’est-ce que le torticolis congénital? 

Le torticolis congénital est en effet une atteinte bénigne qui est constituée d’un raccourcissement de certains muscles du cou et qui entraîne une rotation et/ou une inclinaison de la tête chez le bébé. Dans la grande majorité des cas, il s’agit du muscle sterno-cléido-mastoïdien (SCM) qui est contracté ou fibrosé et qui empêche le bébé de prendre les positions où il est étiré. Il s’agit d’une atteinte posturale assez fréquente, pouvant toucher jusqu’à 16% des nouveau-nés.

Les signes rencontrés de façon précoce chez le bébé atteint de torticolis congénital sont: une préférence à tourner la tête d’un côté par rapport à l’autre et une préférence à garder la tête inclinée d’un côté, soit en rapprochant une oreille de l’épaule du même côté.

Quelles sont les causes du torticolis chez mon bébé?

Les causes précises du torticolis congénital sont peu connues. Il est toutefois démontré qu’un accouchement difficile et que l’utilisation d’équipement (ventouses, forceps) lors de celui-ci augmenterait les risques du torticolis chez le bébé, car il crée un étirement du muscle SCM qui réagit en se raccourcissant et en se fibrosant. La position contraignante de bébé dans l’utérus pourrait également se trouver en cause du torticolis.

Combien de temps peut durer un torticolis congénital?

Le temps de traitement d’un torticolis congénital peut varier d’un bébé à l’autre selon la cause du torticolis, le déficit initial au niveau de l’amplitude du cou et l’âge du bébé lors de la consultation initiale.

Si le muscle du cou raccourci présente un nodule fibreux (c’est-à-dire, une boule fibreuse se retrouvant sur le muscle), le torticolis congénital prend généralement plus longtemps à se résoudre. C’est également le cas lorsque le degré d’inclinaison de la tête du bébé au début des traitements est élevé.

Plus le torticolis congénital est traité tôt, moins longtemps est la récupération. Par exemple, le temps moyen de récupération chez un bébé de moins d’un mois est d’un mois et demi.

Est-ce que le torticolis congénital est dangereux?

Le torticolis congénital n’est pas dangereux en soi, mais il peut entraîner d’importants problèmes s’il ne se résout pas. En effet, les bébés ayant un torticolis congénital persistant présentent un déséquilibre au niveau de la musculature du cou pouvant indirectement affecter plusieurs sphères de leur développement :

  • Si le bébé a toujours la tête tournée du même côté en raison de raideurs musculaires au cou, il explorera seulement son environnement de ce côté. Il pourrait alors avoir tendance à seulement utiliser une main par rapport à l’autre (ce qui n’est pas souhaitable à cet âge). À long terme, ce déséquilibre pourrait résulter en une différence de force des deux bras et ainsi, d’une démarche anormale à 4 pattes, par exemple.  
  • Les muscles du cou et de la mâchoire étant très étroitement connectés, il est également possible qu’un bébé ayant un torticolis congénital persistant développe des anormalités au niveau de sa mâchoire et de la position de ses dents.
  • Une inclinaison de la tête du bébé non corrigée peut créer des problèmes d’alignement squelettique à long terme. En effet, la science démontre que les bébés ayant un torticolis congénital important risquent de développer une scoliose (c’est-à-dire, une déformation permanente de la colonne vertébrale).

*Il est important de noter que ces problèmes sont évitables et qu’ils apparaissent à long terme (et non du jour au lendemain).

Pourquoi consulter en physiothérapie pédiatrique dans le cas d’un torticolis?

Le torticolis congénital n’est habituellement pas une pathologie qui rentre dans l’ordre seule avec le temps. Bien que vous pouvez avoir l’impression que l’atteinte est légère et que votre bébé n’est pas complètement figé dans sa position, elle nécessite des interventions personnalisées à votre enfant et une bonne compréhension de l’ensemble de la condition de votre part. Ces aspects sont couverts de fond en comble lors d’une rencontre avec un physiothérapeute pédiatrique.

Voici les risques si le problème n’est pas corrigé. À plus long terme, un bébé avec un torticolis congénital est plus enclin à développer des asymétries de mouvement, comme l’utilisation plus grande d’une main par rapport à l’autre, une force plus grande d’un côté du corps ou l’exploration de son environnement uniquement du côté où sa tête demeure tournée.

90% des bébés avec un diagnostic un torticolis congénital risquent également de présenter une déformation de la boîte crânienne, aussi appelée plagiocéphalie ou «tête plate», car la pression n’est pas appliquée également des deux côtés sur celle-ci quand bébé garde sa tête tournée du même côté pour une longue période.

Les torticolis et les déformations crâniennes sont plus fréquents dans les dernières années pour de multiples raisons. Comme la position sur le dos est la seule position de sommeil considérée sécuritaire, bébé passe souvent moins de temps sur le ventre, position optimale pour diminuer les risques de plagiocéphalie car il n’y a pas de pression sur sa tête. De plus, l’utilisation d’équipement de positionnement pour bébé, comme la coquille, le landau ou la balançoire augmente le temps d’appui à l’arrière de sa tête et ainsi le risque de développer une plagiocéphalie.

L’intervention d’un physiothérapeute pédiatrique sera principalement un travail d’équipe avec vous, les parents, afin de modifier certains aspects du quotidien de bébé et de pratiquer avec lui des exercices dans le but de normaliser la mobilité de son cou, de corriger sa posture ainsi que de prévenir l’apparition de déformation crânienne.

Torticolis congénital

Comment la physiothérapie pédiatrique peut traiter un torticolis congénital?

Durant une séance de physiothérapie pédiatrique, le professionnel évalue les mouvements du cou du bébé pour déterminer quel muscle est raccourci s’il y a lieu. Celui-ci enseigne ensuite des exercices permettant de normaliser l’amplitude de cou du bébé en faisant des démonstrations en clinique. Ces exercices incluent des étirements du cou, des exercices de renforcement du cou et des exercices de contrôle postural.

Le rôle du physiothérapeute pédiatrique est également de faire de l’éducation au sujet du positionnement optimal du bébé. Les positions dans lesquelles le bébé est placé peuvent avoir un grand impact sur sa préférence d’inclinaison ou de rotation du cou. Le physiothérapeute aide les parents à trouver la meilleure façon de placer leur bébé à domicile (conseils par rapport à la position durant l’allaitement, dans la coquille, durant la sieste, etc.).

Finalement, le physiothérapeute pédiatrique évalue aussi le développement moteur du bébé (c’est-à-dire, l’évolution du bébé sur le plan physique dans le temps). Un bébé ayant un torticolis congénital a souvent une préférence de rotation de la tête pouvant limiter l’exploration de son environnement et secondairement, son développement moteur global. Le professionnel guide alors les parents avec des exercices adéquats pour stimuler le bon développement moteur en plus de leur donner des renseignements sur les étapes à venir.

À quel moment dois-je consulter en physiothérapie pédiatrique pour traiter un torticolis congénital?

Idéalement, le bébé doit rencontrer un professionnel de la physiothérapie expert en pédiatrie dès que vous avez un doute sur la présence d’un torticolis chez votre bébé.  Selon la science, les résultats seront meilleurs lorsque la physiothérapie est débutée de façon précoce (avant l’âge de 3 mois).

Lorsque traités avant l’âge d’un mois, 98% des enfants avec un torticolis retrouvent une mobilité du cou complète à l’intérieur d’un mois et demi! Si vous n’avez pas pu consulter dans le premier mois de vie de votre enfant, ne vous inquiétez pas, il y a tout de même d’excellents résultats à la physiothérapie tout au long de sa première année de vie.

Vous avez des doutes sur la présence d’un torticolis congénital chez votre bébé? Rencontrez un physiothérapeute pédiatrique dès maintenant!

Sources:


Articles similaires