Recherche
Menu

Commotions cérébrales: conseils pour professionnels de la santé


Les commotions cérébrales sont un sujet d’actualité depuis maintenant plusieurs années. La sensibilisation par rapport à ces dernières a débuté par un discours alarmant. Ce discours mettait l’emphase sur les risques qu’un deuxième coup à la tête pouvait avoir suite à une commotion cérébrale. On s’est ensuite tourné sur les effets néfastes à court, moyen et long terme des commotions cérébrales. 

Éduquer la population sur les commotions cérébrales

La population générale est de plus en plus conscientisée par rapport à la présence des commotions dans le sport et à la façon de les reconnaître. Il reste toutefois beaucoup de travail à faire en terme d’éducation et sur la manière de bien gérer la récupération suite à une commotion cérébrale. Professionnels de la santé: notre travail débute donc ici! À nous d’offrir à la population toutes les informations nécessaires pour minimiser les impacts négatifs suite à une commotion cérébrale.

Le temps nécessaire pour une récupération normale

Longtemps on a cru que la récupération normale suite à une commotion était de 7 à 10 jours (1). Par contre, les plus récentes études suggèrentqu’un adulte prend en moyenne 14 jours à récupérer. L’enfant et l’adolescent , quant à eux, prennent jusqu’à 4 semaines à récupérer (2). Il est donc important de prendre en considération ces dernières études lorsqu’un patient se présente avec des symptômes nous faisant suspecter une commotion cérébrale. Nous pourrons ainsi bien le rassurer sur la durée normale des symptômes.

Miser sur le retour progressif aux activités

Il y a également eu un gros changement dans la notion de repos suite aux plus récentes recommandations faites par le 5e consensus international sur les commotions cérébrales dans le sport en 2016 (McCrory et al 2017). Les études recommandent maintenant d’avoir une période de repos complet de seulement 24-48h. Par la suite, un retour aux activités de la vie quotidienne doit être débuté graduellement en fonction des symptômes présents. Le patient doit débuter et doser ses activités cognitives et sportives selon l’exacerbation des symptômes toujours présents. Un retour progressif est la clé dans la récupération suite à une commotion cérébrale afin d’optimiser l’adaptation du corps dans chacune des situations de la vie quotidienne. Il a été montré que le repos prolongé n’était pas bénéfique à moyen et long terme (4).

Symptômes persistants des commotions cérébrales

Dans le cas où les symptômes persistent au-delà de la période normale de récupération, la cause peut provenir de plusieurs dysfontions. Par exemple, la cause peut être en lien avec des dysfonctions cervicales et/ou du système vestibulaire et/ou oculomoteur, associées à la commotion cérébrale (6). Des traitements en physiothérapie sont alors essentiels pour aider la gestion de la commotion. Ainsi, le physiothérapeute proposera un programme d’exercices spécifiques aux dysfonctions dans le but d’accélérer la disparition des symptômes (5). La cause des symptômes persistant peut aussi résider dans des facteurs psychosociaux. La prise en charge par une neuropsychologue ayant une expertise dans les commotions cérébrales est alors recommandée.

En tant que professionnels de la santé, travaillons en équipe afin de mieux encadrer nos patients suite à une commotion cérébrale. Ainsi nous pourrons prévenir les effets dommageables et potentiellement persistants.

La Clinique Commotion

Les expertises de La Clinique Commotion

PCN a fondé La Clinique Commotion en 2018 dans l’objectif d’offrir un encadrement optimal, une prise en charge rapide et la meilleure accessibilité possible suite à une commotion cérébrale.  La Clinique Commotion est composée d’une équipe de médecins, de physiothérapeutes et de neuropsychologues experts en gestion des commotions cérébrales. La prise en charge peut se faire dans chacune de nos succursales PCN de la grande région de Québec. Pour les cas persistants, une équipe multidisciplinaire assure l’encadrement et le suivi à la clinique PCN Lebourgneuf.

 

Sources:

1-J Sci Med Sport, 2013,Consensus statement on Concussion in Sport–the 4th International Conference on Concussion in Sport held in Zurich, November 2012, McCrory P et als.

2-Br J Sports Med, 2017,Approach to investigation and treatment of persistent symptoms following sport-related concussion: a systematic review,Makdissi M et als.

3-Br J Sports Med, 2017, Consensus statement on concussion in sport-the 5th international conference on concussion in sport held in Berlin, October 2016, McCrory P et als.

4-Br J Sports Med, 2017, Rest and treatment/rehabilitation following sport-related concussion: a systematic review, Schneider KJ et als.

5-Br J Sports Med, 2018, Cervicovestibular rehabilitation following sport-related concussion, Schneider KJ.

6-Musculoskelet Sci Pract, 2019, How often is neck and vestibulo-ocular physiotherapy treatment recommended in people with persistent post-concussion symptoms? A retrospective analysis, van der Walt K et als.

 


Articles similaires