Recherche
Menu

Une solution au problème de consommation d’opioïdes


La consommation d’opioïdes, un problème important au Canada!

On estime qu’actuellement, 20% des Canadiens souffrent de douleur chronique reliée aux problèmes musculosquelettiques. Outre la souffrance physique qu’elle induit, elle peut aussi affecter l’entourage de l’individu atteint et les répercussions sont énormes pour la société: absentéisme au travail, problèmes personnels et dépressions.

La consommation d’opioïde peut mener au décès

L’une des méthodes fréquemment utilisée pour contrer la douleur chronique est le recours aux médicaments opioïdes. En plus d’être démontrée inefficace à long terme pour soulager la douleur, son utilisation peut entraîner le patient dans un cercle vicieux qui apporte son lot d’inconvénients et dans certains cas, peut même mener au décès.

 une_solution_au_problème_de_consommation_d'opioides

Selon Statistiques Canada, près de 3000 décès par année sont attribuables à la consommation d’opioïdes au Canada. Qui plus est, plusieurs personnes décédées à la suite d’une consommation d’opioïdes ont d’abord débuté suite à une ordonnance médicale.  

Le Canada a un dossier peu reluisant dans le domaine, étant le deuxième pays au monde pour la consommation d’opioïdes per capita.

Une solution? La prise en charge rapide en physiothérapie

Face à cette situation, il est primordial d’agir à la source du problème et d’éviter la première prescription d’opioïdes. Les études supportent une prise en charge rapide en physiothérapie et selon les besoins, la participation coordonnée d’une équipe multidisciplinaire. Selon les évidences scientifiques actuelles, cette prise en charge peut réduire significativement la prescription d’opioïdes tout en représentant, dans la majorité des cas, des coûts moins élevés pour le patient.

L’équipe de PCN est bien outillée pour prendre en charge les patients souffrant de douleurs chroniques. Selon le cas, le physiothérapeute pourra évaluer exhaustivement la condition du patient, lui offrir un plan de traitement personnalisé de même que des traitements analgésiques (thérapie manuelle, électrothérapie, etc) moins dommageables que les opioïdes

 

De plus, le physiothérapeute pourra orienter son patient vers des exercices appropriés, favorisant un mode de vie actif et le guidant dans l’auto-gestion de la douleur. Le problème est alors adressé à sa source et l’accent est mis sur une prise en charge et une guérison plutôt que sur la gestion des symptômes.

 

 

Références :

Association Canadienne de la Physiothérapie

Association Québécoise de la Physiothérapie

Ojha et Al., Timing of Physical Therapy Initiation for Nonsurgical Management of Musculoskeletal Disorders and Effects on Patient Outcomes: A Systematic Review

 

 

 


Articles similaires