Recherche
Menu

Douleur au nerf sciatique: coincé ou pas?


Douleur-au-nerf-sciatique

Contrairement à l’expression populaire voulant qu’une douleur au nerf sciatique relève d’un nerf coincé, en réalité, il est plus exact de dire que ce dernier est irrité. En termes médicaux, on parle de sciatalgie pour désigner ce problème.

Le nerf sciatique est le plus long nerf du corps humain. Prenant naissance au bas du dos et descendant dans chaque jambe, il a une fonction à la fois motrice et sensitive. Il se divise en plusieurs branches à partir du genou pour se rendre jusqu’au bout des orteils.  Cela explique que lors d’une sciatalgie, des engourdissements ou une impression de « choc électrique » peuvent être ressentis au bas du dos. Cette sensation peut irradier d’un côté du corps, passant par la fesse, la cuisse, le mollet et peut même se rendre jusqu’aux orteils, longeant ainsi le parcours du nerf.

Douleur au nerf sciatique: quelle est la cause?

douleur-au-nerf-sciatique

Il importe de savoir que la sciatalgie est généralement un symptôme d’un autre problème sous-jacent.

Le plus souvent (85% à 90% des cas), l’irritation du nerf sciatique sera attribuable à une hernie discale. Ainsi, en raison d’efforts physiques répétés (soulèvement d’objets en position penchée vers l’avant par exemple) et/ou de postures inadéquates adoptées de façon prolongée, il arrive qu’un disque intervertébral se rompe.

Son noyau peut alors sortir hors de son socle et faire pression sur la racine du nerf passant près du disque. Cette compression engendre une réaction inflammatoire. C’est à ce moment que la hernie discale est pointée du doigt en tant que coupable de cette douleur au nerf sciatique. 

L’arthrose lombaire (également appelée lombarthrose) peut également être la cause. Avec l’âge, le cartilage des vertèbres lombaires les plus souvent sollicitées au quotidien s’use. De petites pointes osseuses, liées à cette dégénérescence cartilagineuse, peuvent alors se former. Ces excroissances peuvent comprimer le nerf sciatique et générer de l’inconfort.

Le syndrome du piriforme figure aussi parmi les causes menant à la sciatalgie. C’est parfois ce qui arrive lorsque le muscle piriforme devient tendu suite à une inflammation ou à l’adoption de mauvaises postures, augmentant ainsi son tonus musculaire. Le nerf sciatique devient donc affecté puisque le piriforme se situe tout près du nerf. 

Comment soulager la douleur?

Idéalement, les personnes souffrant de sciatalgie devraient opter pour des traitements diminuant à la fois la douleur ressentie tout en permettant d’améliorer la mobilité.

Dans cette optique, la physiothérapie peut vous accompagner dans le traitement de votre douleur. Par un programme complet, le physiothérapeute vous guide afin de:

  • diminuer les douleurs;
  • corriger les postures qui nuisent à votre guérison;
  • améliorer la musculature lombo-pelvienne incluant les abdominaux profonds, les muscles du bas du dos et les fessiers.

De plus, des alternatives vous seront proposées afin de vous aider à rester actif tout au long de votre guérison. Ainsi, le physiothérapeute pourra vous prodiguer quelques conseils utiles pour que les mouvements effectués au quotidien soient exécutés de façon appropriée, de manière à diminuer l’inconfort attribuable à vos symptômes. Ces conseils seront également précieux dans un objectif préventif, afin de réduire les risques de récidive.

La prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, d’antalgiques et de relaxants musculaires prescrits par un médecin peut également amenuiser temporairement la douleur. Il en va de même pour les infiltrations de corticoïdes, dont l’efficacité s’avère variable.

Quelques conseils en bref:

Portez une attention particulière au fait de vous tenir le dos droit, debout comme assis. La posture assise est particulièrement difficile pour les personnes souffrant d’une sciatalgie. Il est donc recommandé d’avoir le dos bien appuyé, les pieds déposés au sol sans croiser les jambes, ni les allonger devant soi. Tentez également de limiter au maximum les situations où il vous faut porter de lourdes charges. Enfin, évitez de dormir sur le ventre. Ces quelques changements, même s’ils peuvent vous sembler minimes, pourraient faire une différence.

Nerf sciatique et exercice physique

La douleur peut malheureusement avoir un effet négatif sur votre motivation à poursuivre vos activités physiques. Sachez que même en étant aux prises avec une sciatalgie, il est généralement recommandé de continuer à bouger régulièrement. Il est préconisé de pratiquer un sport qui n’augmente pas vos douleurs afin de rester actif et de conserver votre musculation et votre souplesse. Nous vous conseillons d’opter pour la marche, l’elliptique et la natation.

Si vous ressentez des symptômes ressemblant à ceux décrits en introduction, n’hésitez pas à rencontrer un professionnel de la santé. Nos physiothérapeutes sauront vous proposer le plan d’intervention qui vous conviendra. 

Techniques particulières d’étirements, exercices spécifiques de renforcement, conseils visant à rectifier votre posture et relâchement musculaire; nos experts mettront leur expertise à profit afin de vous permettre de poursuivre vos activités.

 

 


Articles similaires