Prendre un rendez-vous

Formulaire pop-up

[ENTREVUE] Musiciens: la physio peut vous aider!



Les sportifs ne sont pas les seuls à se blesser en raison de leur passion, les musiciens aussi! Selon une étude, au moins 60 à 90% des musiciens d’instruments à corde sont blessés en tout temps. Est-ce que ces douleurs sont une finalité? On en parle avec notre expert Sébastien Hamel qui nous explique comment la physiothérapie peut aider les musiciens de tous les niveaux!

Sébastien, quelles sont les douleurs qui sont normales et les douleurs qui devraient pousser les musiciens à consulter un professionnel?

Certains légers inconforts peuvent être normaux dans la posture de jeu. Par contre, des douleurs ne sont jamais normales que ce soit dans la posture de jeu ou au repos. Lorsqu’elles surviennent, il est primordial de consulter un professionnel de la santé familier avec les blessures spécifiques chez les musiciens pour prévenir qu’elles ne s’amplifient ou ne deviennent chroniques. 

Comment la physio peut aider le musicien?

Le physiothérapeute peut aider le musicien dans la prévention et le traitement de ses douleurs. Il évaluera d’abord ces trois points-clés chez le musicien:

  1. La posture de jeu. Une posture inadéquate peut imposer un stress mécanique anormal sur les structures anatomiques. Par exemple, un mauvais positionnement cervical avec un instrument à corde peut augmenter le stress sur les structures neurales et provoquer des symptômes au poignet. 
  2. L’amplitude articulaire. Une mobilité adéquate diminue le travail musculaire et par conséquent la fatigue et l’inconfort ce qui favorise la diminution des douleurs. 
  3. La force musculaire. Une force adéquate vous permettra d’augmenter votre endurance posturale. Vous éviterez ainsi de “tricher” dans votre posture. 

Une fois ces trois éléments évalués, votre physiothérapeute vous accompagnera afin de travailler sur votre adaptation au moyen d’interventions manuelles et d’exercices. L’objectif? Aider votre corps à s’adapter graduellement. Par exemple, si nous avons comme objectif d’augmenter la force, le but est d’exécuter des exercices qui provoqueront de la fatigue. Cette fatigue envoie le signal au corps indiquant qu’il est nécessaire de réparer le muscle de manière à ce qu’il soit plus résistant aux mouvements nécessitant de la force; ce phénomène est appelé surcompensation. Bien évidemment, notre but est de s’assurer que ces exercices n’ont pas d’impact négatif sur la pratique musicale!

Sébastien, quelle est ton approche comme physio lorsque tu traite un musicien?

Mon regard est adapté à chacun et axé sur les nécessités spécifiques à la musique! Chaque instrument demande une posture de jeu complètement différente. Aussi, chaque musicien a ses propres facteurs de risques de blessures notamment liés à la grosseur de l’instrument et au transport de celui-ci. Un pianiste ne fait pas subir le même stress à son corps qu’un contrebassiste!

Les musiciens font aussi des mouvements très raffinés. Comme physio, je conceptualise ces mouvements pour que mon plan de traitement soit personnalisé à chacun. Mon approche de réhabilitation se situe autant dans l’exécution du mouvement que dans la force et l’amplitude.  

Le corps des musiciens de haut niveau est leur outil de travail de tous les jours. Ils ne peuvent pas nécessairement arrêter de jouer ou prendre une pause de tout mouvement pour récupérer. Je me fais donc un devoir de les faire progresser dans la diminution de leurs douleurs en les aidant à contrôler leurs symptômes pour qu’ils puissent continuer de suivre la partition! 

Quels types d’exercices de physio recommandes-tu à tes patients musiciens?

Je recommande en général des exercices de contrôle moteur, bien souvent pour les membres supérieurs. Évidemment, ils sont personnalisés à chaque individu. En général:

  • pour les musiciens d’instruments à corde, le besoin est souvent au niveau cervical;
  • pour les musiciens d’instruments à cuivre, je recommande souvent des exercices de stabilité du tronc;
  • pour les violoncelliste ou les pianistes, on travaille souvent la région lombaire. 

Quels conseils donnerais-tu à un musicien qui veut prévenir les blessures?

En tout temps, les musiciens doivent se rappeler que la douleur n’est pas normale et ne devrait pas être associée à la musique. Aussi, la posture ne doit pas passer au second plan du son. Je recommande aux nouveaux musiciens de bien discuter avec leur enseignant de leur compréhension de la posture afin de développer des fondations adéquates. 

Pourquoi aimes-tu traiter les musiciens?

Il s’agit d’un défi cognitif tellement intéressant comme thérapeute! Cela nécessite une bonne analyse clinique du musicien dans sa globalité pour bien comprendre d’où originent ses douleurs. Ayant moi-même évolué dans le domaine artistiques au niveau professionnel comme danseur, je comprends le rythme imposé par la pratique quotidienne d’un instrument. J’ai un respect immense pour les musiciens et je prend leur pratique au sérieux. Je trouve leurs aptitudes à créer des sons fascinantes!

J’invite les musiciens à prendre rendez-vous avec moi pour diminuer leurs douleurs!


Articles similaires