Recherche
Menu

Tendinopathie de la coiffe des rotateurs: quoi faire?


tendinopathie-de-la-coiffe-des-rotateurs

Ressentez-vous présentement une douleur à l’épaule qui vous limite dans vos activités quotidiennes? Éprouvez-vous de la difficulté à lever votre bras, à attacher votre soutien-gorge ou même à vous laver les cheveux? Il se pourrait que vous souffriez d’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs. Ne vous inquiétez pas, quelques interventions simples peuvent vous aider. Toutefois, il est temps d’agir maintenant! 

Qu’est-ce qu’une tendinopathie?

Tendinopathie est le terme général utilisé pour désigner un tendon qui est blessé. Ce terme regroupe les termes tendinite et tendinose. La tendinite représente la blessure lors de sa phase inflammatoire; c’est-à-dire lors des premiers jours de la blessure. La tendinose, quant à elle, représente la blessure lors de sa phase la plus avancée; c’est-à dire lorsque la douleur persiste dans le temps.

Les tendinopathies surviennent principalement suite à une période de surcharge au niveau du tendon(1). Cette surcharge peut être créée de plusieurs façons incluant une mauvaise posture, un mauvais patron de mouvement, des mouvements répétitifs non habituels (ex: peinturer les plafonds de votre maison), ou une mauvaise progression de votre charge d’entraînement(1). Conséquemment, l’effort demandé à votre tendon dépasse sa capacité à récupérer et un processus inflammatoire s’installe. À ce moment, la douleur commence à être ressentie et progresse rapidement si elle n’est pas bien prise en charge.

tendinopathie-coiffe-des-rotateurs

Qu’est-ce que la coiffe des rotateurs?

La coiffe des rotateurs regroupe les tendons des muscles supra-épineux, infra-épineux, subscapulaire et petit rond. Tous ces muscles ont leur origine à différents endroits sur la scapula, anciennement connue sous le nom d’omoplate. Ils se regroupent tous à une terminaison commune au niveau de la tête humérale formant la pointe de votre épaule. Ces muscles ont comme fonctions principales de stabiliser l’épaule et également de permettre les mouvements d’élévation et de rotation de cette articulation(1,3). Par conséquent, lorsque l’on parle de l’épaule, l’atteinte de la coiffe des rotateurs constitue l’un des diagnostic les plus fréquemment rencontrés en clinique(2) et cause des limitations fonctionnelles chez une grande majorité de personnes qui en souffrent.

Quels sont les facteurs de risque?

Outre l’aspect de surcharge sur la coiffe des rotateurs, un facteur important à considérer est la présence d’un syndrome d’abutement. Un syndrome d’abutement se caractérise par le pincement des structures situées dans l’espace sous-acromial, dont la coiffe des rotateurs(2). Lors des mouvements répétés d’élévation du bras, le pincement des structures sous-acromiales est plus fréquent et augmente le niveau de stress sur la coiffe des rotateurs, causant ainsi de la douleur.

Il existe deux types d’abutement: externe et interne(2). L’abutement externe est principalement vu chez les patients plus âgés et peut être causé, entre autres, par une mauvaise posture. L’abutement interne est plutôt la conséquence d’une instabilité articulaire de l’articulation de l’épaule(2). Il se peut aussi qu’un problème de contrôle moteur des muscles autour de la scapula (omoplate) soit à l’origine de l’abutement interne. Ce type d’abutement est observé majoritairement chez les jeunes spo

rtifs qui pratiquent des sports nécessitant l’élévation du bras de façon répétitive(2).

Que faire en cas de tendinopathie de la coiffe des rotateurs?

Comme mentionné plus haut, les tendinopathies de la coiffe des rotateurs sont majoritairement des blessures non-traumatiques de surutilisation. Il est donc important de donner du repos à votre épaule et d’éviter le plus possible les mouvements douloureux(1,2). De cette façon, vous permettrez à vos tendons de suivre le processus normal de guérison et vous éviterez des changements dégénératifs non désirés. Plusieurs autres interventions peuvent également être nécessaires pour optimiser votre guérison. 

C’est pourquoi la physiothérapie est bénéfique dès les premiers signes de douleur(2,3). Ajustements posturaux, renforcements spécifiques, exercices de contrôle moteur, thérapie manuelle, électrothérapie, tapings neuro-proprioceptifs, conseils sur la gestion de la douleur et autres techniques utilisées en physiothérapie peuvent être bénéfiques(1,2). Un physiothérapeute pourra personnaliser votre plan d’intervention selon l’évaluation qu’il aura préalablement fait avec vous et selon vos objectifs. En consultant un physiothérapeute rapidement, vous éviterez plusieurs complications pouvant ultimement vous amener à subir une chirurgie. Pourquoi attendre? Il est temps de prend

re soin de vous!

La tendinopathie de la coiffe des rotateurs peut affecter grandement votre vie quotidienne et devenir complexe si le problème n’est pas bien pris en charge. Les physiothérapeutes possèdent une multitude d’outils pour vous aider à optimiser votre guérison et vous permettre de reprendre vos activités sans douleur. Laissez notre équipe vous prendre en charge!

 

Trouvez une clinique près de chez vous!

 

Sources:

1-Lewis, J., McCreesh, K., Roy, J., & Ginn, K. (2015). Rotator Cuff Tendinopathy: Navigating the Diagnosis-Management Conundrum. The Journal of orthopaedic and sports physical therapy, 45(11), 923-937.

2-Khan, Y., Nagy, M. T., Malal, J., & Waseem, M. (2013). The painful shoulder: shoulder impingement syndrome. The Open Orthopaedics Journal, 7, 347-351.

3-Lewis, J. (2016). Rotator cuff related shoulder pain: Assessment, management and uncertainties. Manual therapy, 23, 57-68.


Articles similaires