Recherche
Menu

Top 3: Conseils pour une saison de volleyball de plage sans douleur


Conseils pour une saison de volleyball de plage sans douleur

Gagnant en popularité, le volleyball de plage est désormais accessible à tous, et ce, peu importe le niveau de forme physique. Or, le volleyball contient son lot de défis. Pour bien en profiter, il faut préparer son corps en évitant les erreurs d’entraînement, en effectuant un bon échauffement et en adoptant de saines habitudes de vie. Voici nos 3 conseils pour une saison de volleyball de plage sans douleur!

1. Éviter les erreurs d’entraînement

Conseils_pour_une_saison_de_volleyball_de_place_sans_douleur

L’arrivée du beau temps et de la chaleur peut nous enivrer et nous amener à faire des erreurs d’entraînement risquant de provoquer des blessures et de vous décourager. Augmenter son volume d’entraînement trop rapidement est la principale erreur à éviter. Le volleyball de plage comprend plusieurs particularités, dont celles de se pratiquer à l’extérieur, à deux joueurs, pieds nus et sur le sable! Le fait de pratiquer régulièrement le volleyball intérieur pendant les mois précédents la saison estivale n’élimine pas le risque de blessure lors du changement de saison. Il est important de faire une transition progressive entre les deux saisons afin de laisser la chance au corps de d’adapter.

 Notre conseil: Laissez le temps à votre corps de s’adapter! Augmentez progressivement le volume hebdomadaire et l’intensité de vos entraînements. 



2. Bien s’échauffer



L’échauffement est essentiel pour minimiser les risques de blessure.

Notre conseil: 30 minutes avant un entraînement ou une partie de volleyball de plage, débutez par quelques pas de course dans le sable (vitesse lente à modérée). Échauffez ensuite vos jambes avec des mouvements dynamiques d’intensité moyenne tels des déplacements de côté, des squats, des fentes et des sauts. N’oubliez pas d’échauffer vos bras et vos épaules en échangeant des lancers de ballon et quelques frappes avec votre coéquipier.



 animation drinking GIF3. Adopter de saines habitudes de vie 

Prévenir les blessures passe aussi par l’adoption de saines habitudes. Par exemple, lors des journées chaudes et ensoleillées, le niveau d’hydratation devient plus important.

Notre conseil: boire entre 500 et 700 ml par heure d’effort. De plus, il est préférable de répartir l’apport hydrique dans le temps plutôt que de consommer de grandes quantités en une seule fois. Par temps très chaud, un apport en électrolytes aide le corps à retenir davantage d’eau et optimise l’hydratation.

Pour plus d’informations sur la nutrition et l’hydratation, consultez nos nutritionnistes sportifs. 

 

 

Une blessure vous incommode pendant vos entraînements et/ou vos parties? 

Vous aimeriez plus de conseils pour votre échauffement ou bien un plan de transition entre vos saisons?


Articles similaires